Je me présente à vous, pif droit devant !
Behind my screen

, par Je me présente à vous, pif droit devant !

Cette partie de blog étant plus personnelle vu que je vous fait entrer dans mon intimité ou du moins un peu dans ma tête, je me suis dit qu'une petite présentation de moi s'imposait. Alors... faisons connaissance.

Née l'année où le Mur de Berlin a chuté, dans un pays presque aussi neutre que la Suisse, le pif que vous avez devant vous, c'est moi (oui, oui, je suis un nez entre autre) ! J'aurais aimé naître dans un pays anglophone à une autre époque. Bien que je crois aux vies antérieures (j'en ai sûrement eues), je suis à moitié satisfaite de ma vie actuelle. Je me définis comme spirituelle, sérieusement perchée, voire bonne pour l'asile.

Pourtant, à l'extérieur de mon cocon, j'essaye de rester discrète. Impassible m'est impossible car on lit sur mon visage comme dans un livre ouvert. J'ai du mal à m'exprimer oralement en face à face alors que par écrit ou encore au téléphone avec de parfaits inconnus (#callcenter) tout va bien. Mais face à une personne, je cède parfois à la timidité ou au sentiment d'insécurité, au choix car je me mets à bégayer. C'est peut-être aussi dû au fait que je parle à la vitesse d'un TGV en fait mais bon.

Je ne suis pas mystérieuse même si je le désire car j'aime trop parler, trop parler de moi peut-être par besoin de reconnaissance ou simplement par besoin d'être aimée. Aimée, pourtant, je le suis par un homme qui me le prouve tous les jours depuis quatre ans, par une superbe soeur que j'admire au plus haut point et à différents degrés par d'autres personnes que j'aime tout autant.

Mais je reste une éternelle insatisfaite, lunatique de surcroît, avec un manque constant à combler, certainement dû à cette vilaine peur d'abandon ou du fait d'en vouloir plus, toujours plus. Egoïste ou plutôt égocentrique, je fais ce que je peux pour être à l'écoute des besoins, des envies et des conseils des autres mais au final, je fais toujours ce que je veux, peu importe les conséquences.

Poussée par ce besoin irréfutable de liberté, j'ai du mal à rester en place, une envie de gambade à travers le monde m'a toujours turlupiné. J'ai un peu assouvi ce désir il y a quelques années mais mon Amour me raisonne afin de garder la presque stabilité que nous avons acquise au fil du temps.

Au niveau professionnel, je passe d'intérim en intérim, découvrant à chaque fois un nouveau call center qui au final n'est qu'une réplique presque exacte du précédent. J'ai eu la chance de faire un peu autre chose pendant trois mois mais je ne peux rester dans un endroit où je me sens mal et ce même si le travail me plait (mais je vous raconterai ça à un autre moment). La vie de blogueuse que j'affectionne tant ne me rapporte pas un rond donc j'ai décidé de reprendre un graduat dans une matière que j'aime, à savoir la comptabilité. Ce sont des études en alternance, n'ayant pas trouvé à l'heure actuelle un stage (alors que j'ai bien cherché !), j'ai accepté un contrat au Pays-Bas qui me permettra de cumuler études et travail. Mais c'est encore du call center. A l'heure où je vous écris ces lignes, mon avenir professionnel reste incertain sauf pour les études.

 

Commentaires

Il n'y a actuellement aucun commentaire. Soyez le premier à commenter !

Moi aussi, je veux commenter !