Le Grand Bleu : tellement plus qu'un mec qui barbote
Films

, par Le Grand Bleu : tellement plus qu'un mec qui barbote

Cette nuit, ne parvenant pas à dormir par la faute de mes chers voisins bruyants, j'ai dû employer les grands moyens. J'ai sorti ma playlist spéciale dodo, spéciale évasion à savoir la magnifique bande originale du film Le Grand Bleu composée par Eric Sierra. Je vous présente aussi, ma vision de de mon film préféré donc il est possible que je parte en métaphores ou poésie.

Présentation

Le Grand Bleu est un des nombreux chefs-d’œuvre du réalisateur dont la réputation n'est plus à faire : Luc Besson (Le 5ème élément, Lucy, ...).

C'est l'histoire de Jacques Mayol, un homme à l'âme d'un enfant innocent, appelé au large par les sirènes qui ont pris la forme de dauphins. Ce jeune français a passé son enfance en Italie, plus précisément dans les eaux de Sicile. Je vous dis dans les eaux car il passait plus son temps dans la mer que sur la terre ferme. C'est depuis cette époque qu'Enzo, sicilien gorgé de fierté, a décidé d'entrer en compétition avec ce français dont il voyait le talent de plongée.

A l'âge adulte, Jacques, toujours aussi humble et réservé, est devenu plongeur professionnel voyageant partout dans le monde. C'est dans ce cadre qu'une journaliste américaine, Johanna Baker,  fit sa connaissance. Au premier regard, elle tomba sous le charme de cet homme-poisson qui émane de douceur et de mystère.

Pendant ce temps, Enzo, resté en Italie, profita malicieusement de la faiblesse d'un américain dont l'ami était coincé sous l'eau sans oxygène à l'intérieur d'une épave. Il échangea de sauver cet homme pour la somme de 10 000 dollars. C'est ainsi qu'il put s'inscrire au championnat de plongée en apnée où il invita Jacques à qui il voulait absolument se mesurer...

Mon avis

J'aime moi-même barboter dans l'eau mais là où des gens pensent que Le Grand Bleu, c'est juste un mec qu'on regarde deux heures barboter dans l'eau, j'ai envie de leur répondre : mais c'est tellement plus. En regardant ce film, je ressens l'envie de plonger, m'évader dans l'eau et ne plus en sortir (ce n'est pas le moment de me souhaiter la noyade !). C'est un tiraillement du coeur entre une histoire d'amour et une histoire d'obsession. Un homme qui n'est pas là où il devrait être, qui n'est pas né sous la bonne forme.

Tous les sentiments que ressent Jacques, nous pouvons les ressentir grâce à la superbe prestation que Jean Marc Barr nous offre. On peut facilement se mettre dans la peau de Johanne Baker via Rosanna Arquette, qui est non seulement belle à voir, mais aussi drôle qu'émouvante.

L'humour est présent au travers du personnage de Jean Reno alias Enzo qui, malgré son esprit compétitif, montre de la bienveillance dont une belle camaraderie découle.

C'est un film "terre à terre" (voire terre à mer) où il n'y a (presque) aucun artifice, et pourtant la magie opère grâce aux superbes sonorités musicales dont Eric Sierra est le maitre.

Bande annonce en français du film Le Grand Bleu

Tu sais ce qu'il faut faire pour vivre au milieu des sirènes ? Tu descends au fond de la mer très loin, si loin que le bleu n'existe plus, là où le ciel n'est plus qu'un souvenir. Une fois que tu es là, dans le silence, tu y restes. Et si tu décides que tu veux mourir pour elles, rester avec elles pour l'éternité, alors... Elles viennent vers toi et jugent l'amour que tu leur portes. S'il est sincère, s'il est pur et si tu leur plais alors elles t'emmèneront pour toujours.

 

Vous serez peut-être également intéressé par ...

Commentaires

Il n'y a actuellement aucun commentaire. Soyez le premier à commenter !

Moi aussi, je veux commenter !