The O.C. : Newport Beach
Séries

, par The O.C. : Newport Beach

Présentation

Ryan qui est, on peut le dire, au centre de notre trame, est un adolescent de 16 ans (oui encore une teenage series, je sais !). Pas très gâté par la vie, il a évolué dans un milieu pauvre et pas très fréquentable, à savoir la banlieue de Chino. Ce n'est pas un mauvais garçon mais son grand frère qui lui en est un, l'a embarqué dans un vol de voiture au cours duquel il s'est fait pincer. C'est là que sa chance a tourné, grâce à la rencontre de son avocat Sandy Cohen.

Sandy décide de faire tout ce qui est en son pouvoir pour l'aider et décide donc de l'accueillir dans sa riche famille sous le soleil de Floride, à Newport Beach. De là, une nouvelle vie commence...

Mon avis

La présentation donne des allures de conte de fées mais ne vous méprenez pas, c'est une usine à drames. Je la regardais à l'époque où c'était encore diffusé sur nos petits écrans et j'étais totalement accro, c'est pourquoi j'ai décidé de la revisionner, histoire de me rafraichir un peu la mémoire pour la faire découvrir à ceux qui seraient passé à côté. Je me suis encore bien laissée embarquer, du coup j'ai presque fini la première saison avant de vous pondre ce petit article... sorry !

Il faut se dire que l'air de rien, cette série traite quand même plusieurs sujets (tabous) de société, que ce soit le suicide, la découverte d'un parent homosexuel, la délinquance et j'en passe. Un côté satyrique démontre également la stupidité des jacassements/commérages de ménagères un peu dans le style de Desperate Housewives.

Encore une fois, c'est le fait que ça me plonge directement dans la vie familiale (et donc privée) qui m'attire ici. Les protagonistes (oui j'aime bien ce mot) de cette famille sont pleins de bon sens, non pas moralisateurs mais pied-à-terre et surtout ouverts d'esprits (à ne pas confondre avec le style de 7 à la maison). Vous prenez ça et vous les mettez en confrontation avec leurs contraires et c'est bien clinquant, c'est une des choses qui fait un peu le piquant de cette série.

L'autre côté jeunesse dorée est attirant aussi, c'est moins too much que dans Gossip Girl cependant, c'est différent mais tout aussi bien. Il faut noter aussi que c'est le même créateur, à savoir Josh Schwartz qui a fait les deux, mais G.G. est venue bien après.

Alors voilà, je ne vous promets pas que vous allez pleurer à chaudes larmes (sauf si vous vous accrochez vraiment) ou désespérer en regardant. Mais, si vous aimez les drames, les amours adolescents et la vie huppée, testez toujours... Vous pourriez aimer.

 

Vous serez peut-être également intéressé par ...

Commentaires

Il n'y a actuellement aucun commentaire. Soyez le premier à commenter !

Moi aussi, je veux commenter !