La forme de l'eau : où est la corde ?
Films

, par La forme de l'eau : où est la corde ?

Le film

Durant la guerre froide, Elisa Esposito est femme de ménage dans une société spécialisée en aérospatiale. Un jour, elle va découvrir dans un des laboratoires, une créature aquatique étrange et sauvage. Une relation va tout doucement s'installer alors que le spécimen est voué à un destin beaucoup moins joli...

Mon avis

Les intellectuels vous diront sûrement que c'est un magnifique film bourré de principes, etc. Mais moi, j'ai envie de vous dire une chose, c'est pas parce que vous êtes moche et muette qu'il faut vous taper un homme poisson dégueulasse ! En effet, Elisa (la protagoniste) métaphore en se comparant à lui du fait qu'elle est seule et différente mais hum, comment vous dire... est-ce bien une raison ? C'est pas Aquaman non plus ! (Et attention, je ne dis pas qu'il faut être top model pour être aimé mais y a une différence entre un homme et un poisson/amphibien/batracien/trucmuche).

Je suis désolée mais j'étais et je suis encore au bord de l'écoeurement. Ils nous tapent une petite musique romantique à la Amélie Poulain en fond ainsi qu'une actrice qui transpire la douceur et ils croient que ça va suffire à faire prendre la mayonnaise ?! J'ai surtout l'impression d'un beau foutage de gueule.

Alors, il y a aussi l'oppression du racisme et de l'homophobie durant cette période qui aurait pu être mise plus en avant; malheureusement ce ne sont de petites scènes qui contextualisent seulement l'époque dans laquelle se déroule l'histoire. A part un "Vous ne devriez pas dire ça", on n'a pas vraiment eu de défense/attaque contre ces injustices qui sont en fait intemporelles. Attention instant philosophie: les films sont un peu comme la Bible pour certains, ils peuvent parfois montrer le chemin...

Les dialogues étaient souvent trop vide de sens pour un film comme ça (ou c'est encore moi qui n'ai rien compris) et certains n'avaient pas lieu d'être. Ils nous ont tiré un arrière plan de guerre froide avec des scènes à la con pour expliquer en quelque sorte le rôle du Dr Hofstadter mais on aurait pu également s'en passer.

Par ailleurs, une note très positive est toute la communication non verbale mise à l'honneur avec brio par Sally Hawkins malgré le mutisme de son personnage. Et, outre l'histoire un peu pourrie pour moi, cet homme poisson aux allures d'alien un peu steampunk était plutôt bien fait.

Maintenant, il faut noter que c'est du Guillermo del Toro et je crois que j'ai un vrai souci avec ses films qui sont pourtant hyper bien notés, je pense au Labyrinthe de Pan par exemple. Quoi que j'adore Pacific Rim donc c'est discutable. Ici, j'ai l'impression qu'il a voulu jouer entre beauté et horreur mais le côté horreur était un peu too much pour moi. Notamment par le biais du personnage joué par Michael Shannon que je vois toujours dans des rôles de méchants ces derniers temps (c'était le méchant dans Man of Steel)...

J'ai regardé La forme de l'eau jusqu'à la fin mais je peux vous dire que si c'était à refaire, ce serait sans moi!

Bande annonce en VF de "La forme de l'eau"

Vous serez peut-être également intéressé par ...

Commentaires

Il n'y a actuellement aucun commentaire. Soyez le premier à commenter !

Moi aussi, je veux commenter !