Wonder : une petite déception
Films

, par Wonder : une petite déception

Le film

Wonder est le film moralisateur de fin 2017. Moralisateur, certes mais dans le bon sens. C'est l'histoire d'Auguste alia Auggie, sa particularité est d'être né avec une difformité faciale. Cette difformité le rend évidemment très différent des autres enfants au niveau de son physique.

Durant plusieurs années, sa maman a été son professeur à la maison. L'âge d'entrer au collège est cependant arrivé et il est temps pour Auggie d'affronter l'école et la réalité de la vie.

Mon avis

Cela faisait un moment que je n'avais plus été au cinéma mais je ne voulais vraiment pas attendre pour voir Wonder. J'avais vu passer la bande-annonce qui m'avait déjà limite donné envie de pleurer. J'ai quand même dû attendre mais soit, après plus de 2 longs mois d'impatience, je l'ai enfin vu.

Tout d'abord, quel ne fut pas l'étonnement de ma comparse et moi-même lorsque nous avons vu le nombre d'enfants dans la salle et surtout le monde tout court alors que ça fait plus de deux mois qu'il est sorti. Donc, je pense pouvoir dire que Wonder attire les foules, des foules de famille.

Oui, c'est un film en réalité très familial. On a deux parents très aimants, aux petits soins pour leur fils ; et il y a la grande soeur d'Auggie, Olivia. Elle aime son petit frère plus que tout au monde et elle met ses propres soucis de côté parce qu'elle pense qu'il y a déjà assez avec les problèmes de son petit-frère. Bref, on a de l'amour dans cette famille, c'est beau, c'est chou et bourré de compréhension.

Wonder réunit tous les ingrédients du mélodrame et pourtant, ça n'a pas pris sur moi. Non, la mayonnaise n'a pas pris parce que c'était trop prévisible, trop tout tracé, trop habituel. Ok, ils ont pris un gamin qui était sensé avoir une sale tronche à la Freddy Krueger mais personnellement, je le trouvais plutôt mignon donc déjà là, ça a pêché. Où les scénaristes ont gagné des points et ce n'est certainement pas sur le déroulement bâteau de l'histoire, c'est sur les répliques dites moralisatrices. En effet, à la tête de l'école, se trouve le proviseur Tushman qui est un modèle de... et bien de morale ! Et c'est celui-ci qui lance les meilleures répliques, j'aurais notamment retenu (pas au mot près) : Si lui ne peut rien changer à son allure, c'est peut-être à nous de changer notre comportement envers lui.

Bon cela dit, j'avoue quand même avoir versé une larmichette sur certaines scènes mais vraiment toute petite. Je vous rassure cela dit, ça n'a pas pris sur moi mais la personne qui m'accompagnait, elle, elle a dû tremper son siège tellement elle a pleuré tout le film. J'imagine que cela dépend du public, l'identification joue parfois aussi mais personnellement, j'étais un peu blasée et pourtant je ne suis pas une sans coeur, promis !

Le casting

Ah ben le casting est aussi ce qui m'a donné envie d'y aller, le duo Julia Roberts et Owen Wilson marche à la perfection ! Owen Wilson est attachant de base, son petit sourire, son petit air malicieux, rhooo trop mignon, comment ne pas être attendrie ! Julia Roberts : pétillante, intelligente, souriante, que dire de plus, c'est Julia Roberts, y a pas photo.

Jacob Tremblay est le petit Auggie pour qui on fond d'amour. D'ailleurs, j'ai été un peu bête, tout le film, je me suis demandée si l'acteur avait vraiment ce visage, je suis limite un peu déçue que non.

Jacob Tremblay est Auggie
Jacob Tremblay est Auggie

La grande soeur d'Auguste est Izabela Vidovic, c'est une jeune actrice de 16 ans qui est très prometteuse bien qu'elle ait déjà une bonne filmographie derrière elle. Mes deux personnages sont : le proviseur Tushman qui est en fait Mandy Patinkin (et oui, Gibson dans Esprits Criminels !) et j'ai beaucoup aimé le rôle de Jack Will, faut dire que c'est un petit garçon craquant : Noah Jupe.

RJ Palacio : Wonder

Bonus

L'histoire de Wonder est inspirée d'une histoire vraie écrite dans le roman de R-J Palacio.

 

Bande annonce de Wonder

Vous serez peut-être également intéressé par ...

Commentaires

Il n'y a actuellement aucun commentaire. Soyez le premier à commenter !

Moi aussi, je veux commenter !